• Publié par
  • Feb 18, 2013
  • Catégorie:
  • Comments Off

Klapisch Musiques
Pour la première fois, découvrez toutes les chansons cultes des films de Cédric Klapisch. Une sélection conçue et réalisée par Cédric Klapisch et Loik Dury, le compositeur de toutes ses dernières BOF. Disponible en triple album, sortie le 25 février 2013 (EMI).

Klapisch Musiques

Cédric Klapisch est actuellement en train de finir le montage de son prochain long métrage “Casse-tête chinois”, la suite de ses 2 grands succès “l’Auberge Espagnole” et les “Poupées Russes” avec l’ensemble des acteurs déjà présents dans les 2 premiers films. Ce nouveau film sortira le 16 octobre 2013.

Cédric Klapisch est connu pour accorder une véritable place à la musique dans ses films. C’est un grand amateur de musique en tout genre. C’est pourquoi ce projet lui tient particulièrement à cœur.

Tracklisting CD1 :

RIENS DU TOUT
1/ Ensemble vocale de Paris Yves Parmentier “Moi, je suis moi” 1’15

LE PERIL JEUNE
2/ Janis Joplin “Move Over” 3’41
3/ Shocking Blue “Venus” 3’00
4/ Ten Years After “I’m Going Home (Live At Woodstock)” 9:20
5/ Sheila & B Devotion “Love Me Baby” 6’02
6/ Stone & Charden “Il y a du soleil sur la France” 2’58
7/ Maxime Le Forestier “San Francisco” 2:45
8/ Barbara “Les voyages” 2:47
9/ Christophe “Aline” 2’50

CHACUN CHERCHE SON CHAT
10/ Guru Featuring Baybe “Lifesaver” 4:13
11/ Bonga “Mona Ki Ngi Xica” 4’56
12/ Ceux Qui Marchent Debout ”Food for love” 2’13
13/ Frederic Chopin “Nocturne No.1 en si bémol mineur Op.9 No.1″ 5:10
14/ Portishead “Glory Box” 5’02

UN AIR DE FAMILLE
15/ Dalida “Come prima” 2’38
16/ Patti Smith “People Have The Power” 5’07

Tracklisting CD2 :

PEUT ÊTRE
1/ LMD ”The way you wanna (Do it)” 3’17
2/ LMD ”Banane à Paname” 3’15
3/ Screamin’ Jay Hawkins ”Maybe” 4’22
4/ Ottis Redding “I’ve been loving you too long” 3’02
5/ Screamin’ Jay Hawkins ”Deep in love” 6’00
6/ Armand Van Helden feat. Duane Harden “U don’t know me” 4’04
7/ Fatboy Slim “Rockafeller Skank” 3’58

L’AUBERGE ESPAGNOLE
8/ Kouz-1 feat Ardag “L’auberge espagnole” 1’58
9/ Kouz-1 “El Timbre no funciona” 3’56
10/ Radiohead “No Surprises” 3:51
11/ Ardag “Cambia la vida” 4’17
12/ Mala Rodriguez “La cocinera” 3’25
13/ Daft Punk “Aerodynamic” 3:27
14/ Sonia & Selena “Que viva la noche” 3’39

NI POUR NI CONTRE (BIEN AU CONTRAIRE)
15/ Funk For Sale “Ocean Game” 3’45
16/ Sylvia Howard ”A crazy Game” 4’10
17/ Charlie O & Loïk Dury & Mathieu Dury ”Everybody Dance” 3’57
18/ Sylvia Howard ”I wanna go somewhere (close Ur Eyes)” 5’16
19/ Chet Baker “You And The Night And The Music” 3:42
20/ Hamza El Din “Mwashah” 3’43

Tracklisting CD3 :

LES POUPEES RUSSES
1/ Kraked Unit “Démesure de Mesures (Génerique)” 2’01
2/ Kraked Unit “Poupées Russes” 3’24
3/ Kraked Unit “Celia’s Kiss” 2’47
4/ Beth Gibbons “Mysteries” 4’34
5/ Kraked Unit “La Ballade de Neus” 2’40
6/ Kraked Unit “En Vrak” 3’40
7/ Kraked Unit “Xavier La Fronde” 3’19
8/ Kraked Unit “La Reine des Queens” 2’42

PARIS
9/ Kraked Unit “Munivers de Paris” 4’46
10/ Wax Tailor feat. Charlotte Savary “Seize the day” 2’41
11/ Kraked Unit “L’air des Cendres” 4’11
12/ Kraked Unit “Les fleurs du slam” 4’04
13/ Artur Nunes “Tia” 3’49
14/ Erik Satie “Gnossiennes: No.1: Lent” – 3:22
15/ Osmium “Ah Hum Babe !” 4’37
16/ Wilson Pickett “Land of 1000 Dances” 2’29
17/ Katerine “Louxor j’adore” 3’02
18/ Rosemary Clooney “Sway” 2’37
19/ Ardag “We don’t give a F… !” 1’03

MA PART DU GATEAU
20/ Kraked Unit “It’s up to you” 3’04
21/ Serge Gainsbourg “Ah ! Melody !” 1’46
22/ Kraked Unit “Ma part du gâteau” 8’42

Biographie de Cédric Klapisch :

Cédric Klapisch est d’origine parisienne. Il a fait des études de cinéma à Paris VIII où il obtient une Maîtrise.
À 23 ans, il part aux États-Unis où il étudie le cinéma à l’Université de New York (NYU) pendant deux ans. En 1984 il tourne son premier court métrage, Glamour toujours. La même année il réalise Un, deux, trois mambo, Jack le menteur et l’année suivante, In transit.

À son retour en France, Cédric Klapisch travaille tout d’abord comme électricien sur quelques longs métrages, dont Mauvais sang de Leos Carax, avant de réaliser en 1989 un nouveau court métrage, Ce qui me meut. Ce court métrage fait beaucoup parler de lui et reçoit plusieurs prix dans différents festivals – Ce qui me meut deviendra plus tard le nom de la maison de production qu’il dirige aujourd’hui encore.

En 1992, Cédric Klapisch passe au long métrage et réalise Riens du tout, une comédie sociale sur les déboires d’un patron d’entreprise aux prises avec son personnel (500 000 entrées en France). Ce film choral s’inscrit donc dans l’arrivée d’une nouvelle génération de cinéastes qui rompt avec le cinéma de la nouvelle vague et des années 1980. 
Pour ce premier long, Cédric Klapisch réunit une trentaine d’acteurs différents dont Karin Viard, Antoine Chappey, Odette Laure, Zinedine Soualem et surtout Fabrice Luchini.

L’année suivante, Cédric Klapisch accepte de faire un téléfilm pour Arte qui s’inscrit dans la collection lancée par Pierre Chevalier : “Les années lycée”. Le Péril jeune, diffusé à la télévision en 1994, gagne le Fipa d’or ainsi que le prix de l’humour au festival de Chamrousse.
Le Péril jeune devient un long métrage qui sort en salle en 1995. Ce film, à petit budget, qu’il a co-écrit avec deux amis de lycée, Santiago Amigorena et Alexis Galmot, rencontre un joli succès tant critique que public (650 000 entrées en France). À l’affiche, on trouve le jeune Romain Duris ainsi que Vincent Elbaz, qui tourneront plusieurs fois par la suite avec Cédric Klapisch. Le Péril jeune est aujourd’hui largement considéré comme l’un des films les plus importants et les plus marquants de la carrière du cinéaste et se range désormais dans la catégorie de films “cultes” de toute une génération.

Après avoir assisté à une représentation de leur pièce de théâtre intitulée Un air de famille, Cédric Klapisch rencontre Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui qui lui proposent de mettre en scène l’adaptation. En parallèle de la préparation d’Un air de famille il décide de transformer un projet de court en long métrage et réalise en 1996, Chacun cherche son chat (700 000 entrées en France). Prix de la Critique Internationale au Festival de Berlin, le film reçoit un excellent accueil lors de sa sortie américaine. On retrouve dans cette comédie parisienne Romain Duris, Zinedine Soualem et Simon Abkarian et de nombreux habitants du quartier de la Bastille, dans leur propre rôle.
La même année sort Un air de famille qui connaît un grand succès (2 500 000 entrées en France) et reçoit le César du meilleur scénario, et deux Césars pour les acteurs Catherine Frot et Jean-Pierre Darroussin.

Si ses quatre premiers films ont permis à Cédric Klapisch de se faire connaître dans le monde du cinéma français, il met tout de même plusieurs années à mener à bien le film Peut-être (projet dont il a déjà entamé l’écriture quelques années plus tôt). Le scénario et le coût du film font peur aux producteurs mais ce film “d’anticipation” sur la paternité, situé dans un Paris futuriste et recouvert de sable sort finalement… Peut-être réunit dans les rôles principaux Jean-Paul Belmondo, Romain Duris et Géraldine Pailhas, mais aussi Vincent Elbaz, Julie Depardieu, Zinedine Soualem, Léa Drucker… Une belle distribution pour ce film qui rencontre son public et sort en salle en 1999 (800 000 entrées en France).

Il écrit ensuite un film policier dont la préparation est retardée de quatre mois et décide alors de réaliser très vite L’Auberge espagnole, comédie sur les déboires d’un jeune Français qui part finir ses études à Barcelone. Tourné très rapidement, en HD, ce film passe la barre des 3 000 000 d’entrées, c’est le plus grand succès du réalisateur. Il fait le tour du monde et inscrit définitivement Cédric Klapisch dans la lignée des réalisateurs incontournables du cinéma français contemporain. 

En janvier 2003 sort Ni pour, ni contre (bien au contraire) (400 000 entrées en France), un polar nerveux avec Marie Gillain et Vincent Elbaz et dans le rôle d’un banquier Pierre-Ange Lepogam… On peut aussi voir Diane Kruger dans un de ses premiers rôles.

Le 15 juin 2005 sort Les Poupées russes où Cédric Klapisch retrouve 5 ans plus tard Xavier, interprété par Romain Duris, et tous les personnages de L’Auberge espagnole. Le film est un nouveau succès avec 3 millions d’entrée et vaut à Cécile de France son deuxième César.

En 2008 sort Paris, un film choral sur la capitale et ses habitants, avec dans la distribution Juliette Binoche, Romain Duris, Karin Viard, François Cluzet, Mélanie Laurent, Albert Dupontel ou encore Fabrice Luchini… Un film dans la lignée de Short Cuts de Robert Altman ou Magnolia de Paul Thomas Anderson, qui avait d’ailleurs été inspiré par… Chacun cherche son chat. Et c’est à nouveau un succès (2 000 000 d’entrées en France).

En 2010 est diffusé à la télévision L’espace d’un instant, un documentaire réalisé par Cédric Klapisch sur la danseuse étoile Aurélie Dupont.
La même année il entame le tournage d’une nouvelle comédie, Ma part du gâteau, avec au générique Karin Viard et Gilles Lellouche.

Casse-tête chinois, faisant suite à L’Auberge espagnole et Les Poupées russes, sortira ensuite le 16 octobre 2013.


Les commentaires sont fermés.

Flickr

    Twitter

    Soundcloud

    © Copyright 2012 Kraked. Tous droits réservés.

    Top